L’achillée millefeuille

L’achillée millefeuille Achillea millefolium Astéracées

achillée millefeuilleSes noms vernaculaires la résument bien: sourcil-de-Vénus en référence à sa feuille finement découpée, herbe-à-la-coupure, herbe-de-Saint-Joseph ou herbe-des-charpentiers pour ses vertus cicatrisantes. On en dénombre une douzaine d’espèces différentes.

 

Une plante qui a connu la guerre de Troie!

ou comment le guerrier Achille donna son nom à une délicate fleur…

On raconte que le centaure Chiron enseigna à Achille comment préparer un onguent qui guérirait les plaies de ses soldats lors du siège du Troie: et il nomma la plante en l’honneur de son illustre élève.

Une autre version relate que le grand Achille, toujours lui, fit tomber la rouille et la poussière de sa lance, qui se transforma en une jolie plante capable de guérir les blessures…

C’est une plante connue depuis l’Antiquité, dont la récolte était parfois entourée de rituels magiques, notamment chez les Celtes.

Côté magie, retenons que des sachets d’achillée attirent l’amitié et garantissent un amour d’au moins sept années.

Au XIIIème siècle, Albert le Grand révèle une technique infaillible pour les pêcheurs: se frotter les mains avec du suc d’achillée et les plonger dans la rivière. Elles agiront comme des aimants pour les poissons! Je vous laisse vérifier!

Le même auteur affirme qu’un bouquet d’achillée sur le berceau d’un nourrisson protège son âme.

Connue aussi en Chine, les tiges séchées servaient à la divination.

Une plante médicinale

La drogue (la partie active) est la sommité fleurie ou la feuille.

En tisane, elle est tonique digestive, hémostatique (arrête les saignements, épistaxis = saignement de nez notamment), anti hémorrhoïdaire. Elle a la réputation de « faire venir les règles » qui sont « bloquées » suite à une émotion forte ou coup de  froid. Dorvault précise en 1942 que « la décoction concentrée de millefeuille est employée par les habitants de certaines contrées de l’Italie dans le traitement des fièvres intermittentes ». Cette propriété de fébrifuge était connue dès le Moyen-Âge.

Avant le développement du houblon, l’achillée entrait dans la composition de la bière.

achillée millefeuille
Détail d’une inflorescence d’achillée millefeuille

En externe, on mettait des cataplasmes d’achillée pour cicatriser des plaies qui ne saignent plus, pour soulager les contusions, les gerçures et les crevasses.

La médecine vétérinaire l’a longtemps recommandée contre la gale des moutons, avant l’avènement des insecticides et parasiticides chimiques.

Une précaution à connaître: si vous voyez apparaître boutons ou plaques rouges sur la peau lors de la cueillette ou après une ou deux tasses de tisane, n’en consommez plus. C’est très rare, mais le signe d’une intolérance ou d’une allergie.

 

Une plante qui soigne aussi …les autres plantes

Plantée près de végétaux malades, les sécrétions de ses racines augmentent la résistance des plants voisins. Ses feuilles sont un excellent accélérateur de compost. Une infusion de feuilles d’achillée est un engrais et un fongicide , contre le mildiou et certaines maladies fongiques.

Pour aller plus loin

Jean Bruneton Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales , 5ème édition, ED.Lavoisier Tec et doc

Dorvault L’officine, répertoire général de pharmacie pratique dix-huitième édition-bis, Vigot frères, éditeurs, 1945

Michel Dubray Guide des contre-indications des principales plantes médicinales  Ed.Lucien Souny

Breverton’s Complete herbal, based on Culpeper’s The English Physitian and Compleat Herball of 1653 Éd.Quercus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.