Le sophora du Japon

Sophora du Japon, Sophora (ou Styphnolobium) japonica,  Fabacées

Sophora japonica
Place René Goblet, Amiens

C’est l’arbre aux pagodes. Comme son nom ne l’indique pas, il est originaire de Chine, et Linné a choisi un mot issu de l’arabe pour le désigner (sufayra arbre au bois jaune). En Allemand, le nom se réfère à la forme des gousses: c’est le collier de perles (Schurrbaum).

C’est un des arbres parisiens les plus nombreux: il arrive juste après le trio platane- marronnier- tilleul.

Propriétés médicinales

Le sophora est un arbre d’ornement. Il contient aussi  des substances actives: les rutosides, en quantité suffisamment importante pour permettre une extraction industrielle. Ces rutosides sont transformés en composés plus solubles et mieux absorbés: la troxérutine (un médicament pour les jambes lourdes, les impatiences…). Un autre dérivé entre dans la composition d’un collyre pour la fragilité capillaire conjonctivale.

Pour aller plus loin

Jean Bruneton Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales , 5ème édition, ED.Lavoisier Tec et doc

Henriette Walter , Pierre Avenas La majestueuse histoire du nom des arbres Ed.Robert Laffont, 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.