Sortie nature « arbres et légendes » jeudi 26 mai

En plein cœur de la ville, un endroit hors du temps, des arbres, une flore riche: une sortie nature pour découvrir la diversité de notre environnement végétal, reconnaître des fleurs et des arbres, découvrir leurs vertus (ou leur toxicité!), comprendre l’intérêt et les enjeux de la nature dans la ville. Et je vous raconterai aussi mille histoires et anecdotes liées à la flore .

Quand?

Jeudi 26 mai à 10h, durée 1h30 à 2h

Où?

RV devant l’ESIEE (UniLaSalle, quai de la Somme à Amiens) à 10h

Comment?

Réservation indispensable au 0695382828

Combien?


Prix: participation consciente, c’est vous qui décidez du tarif!

Sortie « la nature dans ma ville »: samedi 21 mai

Une sortie à la découverte de la flore: reconnaître des fleurs et des arbres, découvrir leurs vertus (ou leur toxicité!), comprendre l’intérêt et les enjeux de la nature dans la ville, et je vous raconterai aussi mille histoires et anecdotes liées à la flore .

Quand?

Samedi 21 mai à 10h

Durée 1h30 à 2h.

Où?

RV au centre d’Amiens, place René-Goblet, au pied de la statue du général Leclerc, à 10h.

Comment?


Réservation indispensable au 0695382828

Combien?


Prix: participation consciente, c’est vous qui décidez du tarif!

Sortie guidée par Sabine Robin, phytothérapeute et docteur en pharmacie


Sortie nature au Grand Marais le 1er mai

Venez découvrir la flore: pour reconnaître des fleurs et des arbres, repérer des plantes comestibles (et ne pas confondre avec les toxiques), observer la nature, pleine de surprises, et des histoires, des légendes, des plantes-médicaments, des plantes magiques. Une balade pour regarder notre environnement d’un autre œil.

Où?


Rendez-vous au Grand Marais, sous le préau

Quand?

Le 1er mai à 10h

Durée 1h30 à 2h

Comment?

Réservation indispensable au
06 95 38 28 28

Combien?


Participation consciente, vous décidez du tarif.

Espèces ou chèque.

Sortie du 27 juin 2020: les plantes en ville

Le square Saint-Denis

René Goblet

1828-1905

Avocat au barreau d’Amiens

S’engage en politique (républicain) en 1860

Fonde le Progrès de la Somme avec Frédéric Petit et Jules Lardière en 1869

NB journal interdit à la Libération, car accusé de collaboration.

NB un ancien ouvrier typographe du journal, Lucien Lecointe devint maire d’Amiens (après Georges Antoine et avant Jean Catelas)

Ministre de l’Intérieur, de l’Instruction publique,

Sous son ministère, l’État fit l’acquisition des collections du musée Guimet (1885) et la section des sciences religieuses fut créée à l’École pratique des hautes études (1886).

Inhumé à La Madeleine

Monument de Jacques Perrin bd de Belfort.

Charles du Fresne du Cange

1610-1688

Il fuit Amiens ravagée par la peste en 1669

Linguiste philologue, glossaires latin, grec et français. Etudie le passage du latin classique au latin impérial puis médiéval et enfin au français.

https://hippocratekepos.fr/index.php/2018/10/15/le-sophora-du-japon/

Le bouillon-blanc Verbascum thapsus Scrophulariacées

Bouillon-blanc, Verbascum, phytothérapie, plantes pour la toux
Le bouillon-blanc: herbe à bonhomme, cierge de Notre-Dame, herbe de Saint-Fiacre

Une plante facile à reconnaître, sur les talus, les friches. On l’appelle cierge de Notre-Dame: utilisée comme cierge le 15 août, herbe de Saint-Fiacre: pour sa floraison en fin d’été (St Fiacre se fête le 30 août).

La fleur de bouillon-blanc fait partie des « espèces pectorales », avec la violette, la  mauve, le tussilage, le coquelicot, la guimauve et le pied-de-chat.

La fleur est une adoucissante des voies ORL (maux de gorge, toux d’irritation, irritations de la bouche) . Des auteurs anciens la recommandaient pour les irritations de l’estomac, mais cet usage est tombé en désuétude.

L’infusion  doit être bien filtrée, et on peut adjoindre une pincée de bicarbonate de sodium pour tamponner son acidité.  On peut aussi faire infuser dans du lait: c’était la pratique ancienne contre la tuberculose.

Vous pouvez préparer une teinture-mère (à  de fleurs fraîches) ou une teinture (à base de fleurs sèches), en laissant macérer les fleurs dans de l’alcool (1 partie de fleurs dans 5 d’alcool), puis filtration et stockage en , flacons  de verre teinté, bouchés,  à l’abri de la lumière, la posologie adulte est alors de l’ordre de 15-20 gouttes 2 ou 3 fois par jour.

Attention aux graines qui sont toxiques: les braconniers en jetaient dans les  eaux dormantes pour engourdir le poisson!

L’armoise

Artemisia vulgaris Astéracées

L’herbe-aux-cent-goûts

armoise
Artemisia vulgaris

Un chapelet d’armoise jeté dans le feu de la Saint-Jean, avec l’incantation  » que toute ma malchance parte avec ceci » garantit une année de prospérité et de bonheur…

Une herbe que les cuisiniers remettent à l’honneur: en Occident, elle parfume les volailles, en Chine et au Japon, le riz gluant.

Son purin est un insectifuge efficace.

Elle est anthelmintique (vermifuge) comme la tanaisie, stomachique (facilite la digestion).

Les infusions soulagent les douleurs de règles, elle serait emménagogue .

L’armoise présente un risque abortif, même en tisane: ne jamais donner à la femme enceinte, il s’agit d’une véritable contre-indication.

armoise
Feuille d’armoise

La feuille d’armoise: la face inférieure est argentée.

Son huile essentielle est réglementée en raison de la présence de thuyone, qui peut provoquer des crises d’épilepsie et des avortements. La législation française est protectrice (vente exclusive en pharmacie), hélas, on la trouve sur Internet sans le moindre contrôle. Elle est réellement à risque: ne l’utilisez pas.

L’armoise est parfois fumée comme la marijuana. Les bâtonnets d’armoise servent de moxa.

Le genre Artemisia comporte deux autre plantes que vous connaissez, l’estragon (Artemisia dracunculus)  et l’absinthe (Artemisia absinthium).

En Ukrainien, armoise se traduit par herbe (bylj) noire (tcherno): c’est l’étymologie de Tchernobyl.

Auteur de l’article: Sabine Robin, docteur en Pharmacie, DU phyto-aromathérapie clinique, DU micronutrition exercice et santé.

L’auteur déclare ne présenter aucun conflit d’intérêt financier avec l’industrie pharmaceutique ou laboratoire ou fabricant de produits ou matériels médicaux.

Sortie: plantes sauvages aux hortillonnages

Samedi 4 juillet 10h30

Je vous propose une sortie à la découverte de nos plantes médicinales, mais aussi de plantes sauvages comestibles, et de plantes toxiques. Je vous emmène à la rencontre de la mère de l’aspirine, d’un arbuste champion de la vitamine C, d’un proche cousin du cannabis, de fleurs cicatrisantes, je vous expliquerai aussi comment préparer un sirop contre la toux, comment récolter en toute sécurité les plantes sauvages. Et puis toutes les histoires et les légendes autour des plantes. Sortie accompagnée par Sabine Robin, phytothérapeute et docteur en Pharmacie.

Où?

Rendez-vous devant le Pré-Porus , 95 rue Voyelle à Amiens

Quand?

Samedi 4 juillet à 10h30

Durée 1h30 à 2heures

Comment?

Renseignements et inscriptions 06 95 38 28 28

Participation: tarif libre, c’est vous qui décidez

Respect des gestes de protection, donc prévoyez un masque, au moins pour le départ de la balade, ensuite, nous resterons à plus d’1 mètre les uns des autres!