Le platane

Un peu de botanique

Les platanes Platanus sp. sont des arbres de la famille des platanacées. Originaires d’Asie et des Balkans, ils sont connus en Europe depuis l’Antiquité. On les reconnaît facilement à leur écorce en renouvellement permanent et à leurs fruits en boules, qui restent suspendus tout l’hiver sur les branches . Ce sont de grands arbres qui peuvent atteindre 35 m de hauteur.

Un arbre ornemental

Nous connaissons les platanes et leur ombre appréciable. Pline note déjà l’engouement des Romains pour ces arbres:

ne peut-on justement s’étonner qu’un arbre ait été importé d’un monde étranger pour son seul ombrage? (…) Le platane n’a pas de plus grand mérite que d’écarter le soleil en été, et de le laisser passer en hiver.

Pline l’Ancien

Vigoureux et supportant bien l’élagage, le platane est un arbre d’alignement: on estime qu’à Paris, il y a environ 34 000 platanes.

C’est un arbre qui n’est pas utilisé pour ses vertus médicinales. Les anciens employaient les feuilles et l’écorce en décoction, souvent dans du vin, pour soigner engelures, abcès, inflammations.

Aujourd’hui, seuls les extraits glycérinés de bourgeons sont employés en gemmothérapie: c’est un bel adjuvant dans les maladies de peau, comme les vitiligos, psoriasis, prurits essentiels…

L’inutile et le superflu… ou pas

Le nom platane signifie large et plat: la feuille de platane a grossièrement la forme d’une main,  associée à la main de Gaïa, la Grande Déesse , la Terre-Mère dans la mythologie crétoise, à Tanit déesse de la fertilité pour les Carthaginois.

Vénéré chez les Grecs, il a été introduit à Rome . Dans l’Antiquité, c’était un symbole de longévité, par analogie avec son écorce qui se régénère en permanence.

En Gaule, considéré comme un luxe, il était soumis à un impôt!

Le caducée des médecins est une baguette de platane, autour de laquelle s’enroulent deux serpents (analogie entre la mue des serpents et l’écorce du platane). Et Hippocrate exerçait son art dit-on, assis sous un platane.

Dans la mythologie sikh, un sage jeta un jour un tison: il en sortit un platane… « si d’un tison peut naître un arbre, alors d’un homme ordinaire pourra jaillir le divin ».

Le platane résiste à la pollution atmosphérique, mais est sensible à l’attaque d’un champignon microscopique Ceratocystis platani, responsable de la maladie du chancre. Probablement importé par des caisses en bois à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’épidémie a ravagé des dizaines de milliers de platanes.

Premiers signes de chancre coloré. L’arbre est condamné.
Photo: Jardin biologique

Le mot de la fin

à Jean Giono

La civilisation de l’âtre, de la huche à pain, du vin de famille et du sillon court, suintait de partout. Des jardins potagers de trente mètres carrés étaient soignés comme des tapisseries au point de croix ; on y avait fait alterner des raies de glaïeuls et des rangs de fèves. Les arbres, et surtout ceux qui ne rapportent rien que de l’ombre, comme le platane, avaient la beauté franche des êtres qui sont aimés. On les sentait avoir leur place – et pas la dernière – dans l’affection d’une humanité habile à jouir. Et non par principe : par expérience.

Les trois arbres de Palzem (1984)

Bibliographie

Max Adams The wisdom of the trees Head of Zeus

Paul-Victor Fournier Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France Éd. Omnibus

Nathalie Machon, Eric Motard ça pousse près de chez vous  Diffusion Volumen 2016

Pline l’Ancien Histoire naturelle Texte traduit, présenté et annoté par Stéphane Schmitt.

Bob Press Green guide to trees of Britain and Europe Bloomsbury

Henriette Walter , Pierre Avenas La majestueuse histoire du nom des arbres Ed.Robert Laffont, 2017

Sortie: plantes sauvages aux hortillonnages

Samedi 4 juillet 10h30

Je vous propose une sortie à la découverte de nos plantes médicinales, mais aussi de plantes sauvages comestibles, et de plantes toxiques. Je vous emmène à la rencontre de la mère de l’aspirine, d’un arbuste champion de la vitamine C, d’un proche cousin du cannabis, de fleurs cicatrisantes, je vous expliquerai aussi comment préparer un sirop contre la toux, comment récolter en toute sécurité les plantes sauvages. Et puis toutes les histoires et les légendes autour des plantes. Sortie accompagnée par Sabine Robin, phytothérapeute et docteur en Pharmacie.

Où?

Rendez-vous devant le Pré-Porus , 95 rue Voyelle à Amiens

Quand?

Samedi 4 juillet à 10h30

Durée 1h30 à 2heures

Comment?

Renseignements et inscriptions 06 95 38 28 28

Participation: tarif libre, c’est vous qui décidez

Respect des gestes de protection, donc prévoyez un masque, au moins pour le départ de la balade, ensuite, nous resterons à plus d’1 mètre les uns des autres!

Le riz

Si tu prévois pour un an, sème du riz. Si tu prévois pour dix ans, plante des arbres. Si tu prévois pour une vie, instruis les enfants. »

Proverbe népalais
Rizière
Rizière en terrasse, Vietnam

Un peu de botanique

Continuer la lecture de « Le riz »