Probiotiques et prébiotiques

 

Probiotiques

Une définition pour commencer:

« Les probiotiques sont des microorganismes vivants qui, lorsqu’il sont adlinistrés en quantité adéquate, produisent un effet bénéfique sur la santé de l’hôte ». (Reid, 1999, FAO, 2001)

Dans un organisme sain, le tube digestif est colonisé par environ 100 000 milliards de bactéries: c’est le microbiote . Chacun en héberge 160 à 200 espèces: 1/3 de ces espèces sont communes à tous, 2/3 sont propres à chacun. Il n’y a pas de bactéries dans le tube digestif du fœtus .  De 30 à 40 espèces de ces bactéries représentent 99 % de la flore qui forme un écosystème stable essentiel au maintien d’une bonne santé. L’activité métabolique du microbiote est aussi importante que celle du foie.

Tout événement qui perturbe l’équilibre de la flore intestinale peut provoquer une diarrhée. Il peut s’agir d’une maladie (infection, déficience du système immunitaire), mais aussi d’un traitement médical, notamment des antibiotiques.

Les probiotiques agissent par 3 principaux mécanismes.

  • Le premier consiste à moduler l’activité du système immunitaire intestinal. Les probiotiques renforcent l’immunité lorsqu’elle est faible, par exemple au moment du développement du système immunitaire chez l’enfant, ou de son vieillissement chez les personnes âgées. Ils diminuent également la suractivation du système immunitaire, notamment dans les cas d’allergies ou de maladies inflammatoires de l’intestin.

  • En second lieu, les probiotiques augmentent la fonction de barrière de la muqueuse intestinale, par exemple en accentuant la production de mucus ou des anticorps de type IgA.

  • Finalement, les probiotiques ont des effets antimicrobiens directs, en prenant la place des bactéries pathogènes (phénomène de compétition) et en empêchant leur adhésion aux parois intestinales.

Les bactéries lactiques (c’est-à-dire qui produisent de l’acide lactique) comprennent, notamment, les  Lactobacillus), les  Bifidobacterium) et certains  Streptococcus). Ce sont des bactéries de ce type qui servent généralement à la production du yogourt (Lactobacillus bulgaricusStreptococcus thermophilus), de la choucroute, des légumes lactofermentés

Prébiotiques

Les prébiotiques sont des fibres végétales qui nourrissent les « bonnes » bactéries intestinales. Ce sont des glucides complexes qui sont digérés dans le côlon droit. Ils n’apportent pas d’énergie à l’organisme. Ils sont d’origine strictement végétale.

On distingue les fibres insolubles des fibres solubles.

Les fibres insolubles (son, par exemple) jouent un rôle de balai dans le côlon. En excès, elles peuvent être irritantes. Les fibres solubles (inuline, fructo-oligo saccharides, pectines, mucilages) apportent oligo-éléments, vitamines, participent à l’entretien de la paroi digestive.

Les prébiotiques ont d’autres rôles que celui de « nourriture à probiotiques » :

faciliter l’absorption du calcium et du magnésium, réduire le taux de triglycérides sanguins, réduire le risque de cancer du côlon (en favorisant la synthèse d’acides gras à chaîne courte ), réduction de la constipation.

Auteur de l’article: Sabine Robin, docteur en Pharmacie, DU phyto-aromathérapie clinique, DU micronutrition exercice et santé.

L’auteur déclare ne présenter aucun conflit d’intérêt financier avec l’industrie pharmaceutique ou laboratoire ou fabricant de produits ou matériels médicaux.

Dernière mise à jour 11 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.