Le lotier corniculé

Lotus corniculata, Fabacées

Lotier corniculé
Photo S Robin

La forme de sa fleur lui vaut ses délicieux noms vernaculaires: pantoufle du petit Jésus ou Sabot de la Vierge.

Le lotier a eu des usages médicinaux: calmant et antispasmodiques, mais sa teneur, pourtant très faible en acide cyanhydrique a conduit à l’écarter.

Le mot de la fin

à Maurice Carême, une nouvelle fois:

Il me faudrait, dit la Vierge
Qui fuyait avec Jésus,
Il me faudrait, dit la Vierge,
Des sabots pour mes pieds nus.

Passe ton chemin, pauvresse,
Lui cria-t-on d’une auberge ;
Passe ton chemin, pauvresse,
Et que le diable t’héberge !

Mes pieds sont las, dit la Vierge
Qui traversait un hameau ;
Mes pieds sont las, dit la Vierge,
Et je n’ai pas de sabots.

Passe ton chemin, mendiante,
Crièrent les animaux ;
Passe ton chemin, mendiante,
Et que le diable t’entende !

Mes pieds saignent, dit la Vierge
Qui passait près d’un ruisseau,
Mes pieds saignent, dit la Vierge,
Et je n’ai pas de sabots.

Si ma fleur pouvait t’aider,
Cria le petit lotier,
Si ma fleur pouvait t’aider,
Te l’offrirais volontiers.

Et l’on vit la Sainte Vierge
Sourire à l’enfant Jésus
Et, s’asseyant sur la berge,
D’un lotier, chausser ses pieds nus.

La lanterne magique, 1947

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.