Le gingembre

Le gingembre est une épice dont on utilise le rhizome pour la cuisine et en médecine traditionnelle.

Un tout petit peu de botanique

Le gingembre Zingiber officinale appartient à la famille des zingibéracées.

Il serait originaire d’Inde. Il est aujourd’hui cultivé en Asie (Inde, Chine, Népal, Bangladesh, Thaïlande…) et en Afrique tropicale (Nigeria, Cameroun…) ref1

Dans la nature, le gingembre est une grande plante vivace, avec de grandes feuilles qui peuvent mesurer plus de 20 cm de long. ref2

Un tout petit peu d’histoire(s)

L’utilisation du gingembre n’est pas récente: Dioscoride (Πεδάνιος Διοσκορίδης, médecin qui a vécu au 1er siècle de notre ère) l’utilisait déjà comme aromate.

Dioscoride, médecin, pharmacologue et botaniste

Le grand Avicenne , philosophe et médecin persan, aux alentours de l’an mil, prépare un remède universel, une panacée: la Thériaque, dans laquelle entre le gingembre. ref 4

Cette thériaque a longtemps figuré dans nos pharmacopées: on en trouve encore plusieurs formules dans l’Officine de Dorvault de 1945: ref3

L’officine de Dorvault, la référence des pharmacies… d’autrefois.

Et pour l’anecdote, on raconte que c’est la reine Elisabeth I ère (1533-1603) qui a inventé les bonshommes en pain d’épices « gingerbread men », pour amuser ses courtisans! ref5

Une plante pour la digestion

Le gingembre, frais ou en poudre de plante sèche, est un allié de la digestion: il facilite le travail du foie et la améliore le flux biliaire (ref6)

Il augmente aussi la sécrétion salivaire, ce qui est bien utile avec certains médicaments qui assèchent la bouche. (une autre référence ici et ici)

Et cette augmentation du flux salivaire expliquerait l’intérêt de prendre du gingembre pour soulager les symptômes du rhume: c’est un usage traditionnel bien établi en Angleterre… ou une bonne raison pour une tasse de thé avec quelques biscuits au gingembre!

Vous l’utiliserez soit dans vos recettes de cuisine, soit en tisane, associé à de l’absinthe (la plante, pas l’apéritif!) et la gentiane.

Le gingembre a une autre propriété intéressante: il est hépatoprotecteur, c’est à dire qu’il protège le foie de la toxicité de certaines molécules comme le paracétamol . Et une étude montre que le gingembre améliore l’efficacité du paracétamol dans quelques cas précis (Néanmoins, n’abusez pas du paracétamol, terriblement banalisé, c’est un médicament  : donc avec des doses à respecter et une indéniable toxicité…)

Une utilisation traditionnelle du gingembre est confirmée par des études récentes: le gingembre ouvre l’appétit. À ajouter dans vos  crudités ou vos soupes en entrée si vous avez un appétit de moineau. (ref6)

Plus récemment, les chercheurs ont montré que le gingembre protège l’estomac et s’oppose à une bactérie responsable des ulcères gastriques, Helicobacter pylori.

Une plante contre les nausées

Le gingembre est efficace contre les nausées de toutes origines (ref 1 et 2): nausées de la grossesse, mal des transports, complément des traitements conventionnels pour les nausées des chimiothérapies, ainsi que pour les nausées post-opératoires.

Comment l’utiliser dans ces indications?

Pour le mal des transports et les nausées de la grossesse, sous forme de gingembre en poudre (en gélules) ou simplement sous forme de condiment ou de confiserie (de bonne qualité!). Autre moyen bien pratique: respirer un mouchoir imbibé d’huile essentielle.

Pour les nausées des chimiothérapies ou post-opératoires, le plus simple est de respirer un mouchoir imbibé d’huile essentielle. (ref8)

Une plante pour soulager l’intestin irritable

Le gingembre fait partie des remèdes qui soulagent, avec le cumin, l’anis, le thym, le carvi, la matricaire… que ce soit en extrait ou en tisane.

Une plante aphrodisiaque?

Qui sait? la tradition l’affirme, la science demeure perplexe!

Quelques études semblent confirmer la tradition… au moins chez le Rat diabétique…(ref7)

Une plante qui agirait sur le cholestérol?

Pour l’instant, ce sont seulement des études chez l’animal: il semble que le gingembre puisse prévenir une hyperlipidémie. Reste à confirmer qu’il en est de même chez l’Homme!

Une plante aux multiples vertus

Beaucoup d’études, et une tradition bien ancrée pour une action anti inflammatoire, des recherches sur un effet anti-cancer, anti allergique, anti diabétique, sur la mémoire… le gingembre a encore beaucoup à nous apprendre!

Huile essentielle de gingembre

Elle a les propriétés digestives de la plante, surtout sur les nausées: à respirer simplement,  quel que soit le type de nausées.

En cas de nausées liées à un excès alimentaire, il est possible de prendre une goutte d’HE gingembre avec une goutte d’essence de citron sur un comprimé neutre (pour adulte uniquement, et pas chez la femme enceinte ou allaitante).

Autre propriété recherchée: l’HE de gingembre est anti inflammatoire. Parfaite en massage pour soulager les articulations douloureuses , en association à la gaulthérie couchée, au lemongrass ou à l’eucalyptus citronné par exemple, toujours en dilution dans une huile végétale. (ref 9 et 10)

Auteur de l’article: Sabine Robin, docteur en Pharmacie, DU phyto-aromathérapie clinique, DU micronutrition exercice et santé.

L’auteur déclare ne présenter aucun conflit d’intérêt financier avec l’industrie pharmaceutique ou laboratoire ou fabricant de produits ou matériels médicaux.

Dernière mise à jour 29 juin 2018

Bibliographie succincte

1-  Jean Bruneton Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales , 5ème édition, ED.Lavoisier Tec et doc

2-  Max Wichtl, Robert Anton Plantes thérapeutiques Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique  2ème édition, Ed.Lavoisier, Tec et doc

3- Dorvault L’officine, répertoire général de pharmacie pratique dix-huitième édition-bis, Vigot frères, éditeurs, 1945

4- Rahdi Jazi, Farouk O.  Asli La pharmacopée d’Avicenne , Revue d’histoire de la Pharmacie, XLVI, 317, 1er trim.1998, 9-28

5- Bill Laws Fitfy plats that changed the course of history Firefly Books, 2015

6- Paul Goetz Les secrets des associations synergiques de plantes facilitant le fonctionnement biologique hépatobiliaire in Phytothérapie (2016) 14:83-87

7-  Hafez DA. Effect of extracts of ginger goots and cinnamon bark on fertility of male diabetic ratsJ Am Sci. 2010;6:940–7

8- Fabienne Millet Phytothérapie pour sages-femmes, IDE, et personnel soignant. Propositions de soins en aromathérapie Phytothérapie  (2017) 15:189-196

9- Michel Faucon Traité d’aromathérapie scientifique et médicale Sang de la Terre

10-Fabienne Millet Le guide Marabout des huiles essentielles Ed Marabout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.