L’été des tout-petits

La petite merveille est arrivée!

Tout ce qu’il faut savoir pour profiter au mieux de la belle saison et des vacances avec votre bébé

Sortir

Le nouveau-né se trouve bien dans une ambiance calme, entouré de ses parents, il a besoin de temps pour faire connaissance avec son environnement. Si vous devez sortir, respectez quelques précautions: évitez les heures les plus chaudes (entre 10h et 16 ou 17 heures), les pics de pollution, les rues embouteillées, la foule. Il n’est pas utile de l’exposer à un bain de microbes! (1)

Si vous choisissez la poussette, optez pour la position « bébé face à vous » pour garder le contact visuel. N’enfermez pas bébé sous un foulard: l’air circule mal et la poussette devient vite trop chaude.

Si vous optez pour le porte-bébé ou l’écharpe, soyez vigilant: le peau-à-peau peut lui donner très chaud; n’oubliez pas le chapeau et protégez-le bien du soleil.

Dans tous les cas, passez plutôt à l’ombre et ne prolongez pas la sortie si la température dépasse 26 ou 27°.

En voiture, attention aux variations brutales de température: pas de climatisation directement sur le couffin, pas  de soleil sur bébé: pensez à équiper les vitres latérales et la vitre arrière de pare-soleil. Ne réglez pas la climatisation sur une température trop basse, et prévoyez une couverture légère: le tout-petit est fragile face aux variations brutales de température.

Et si vous l’installez sur le siège avant, n’oubliez pas de désactiver l’air-bag!

Boire

Le tout-petit est très sensible à la déshydratation. Proposez souvent à boire!

Si bébé est allaité, il suffit de proposer le sein plus souvent: c’est maman qui doit boire davantage. Il n’est pas utile d’ajouter des biberons d’eau: le lait maternel est parfaitement adapté.

Si vous avez choisi le biberon: proposez au contraire très régulièrement un biberon d’ eau, pour quelques gorgées. Et bien sûr, je vous rappelle qu’il s’agit d’un biberon d’eau, la même que celle utilisée pour reconstituer le lait: pas de sirop, ou de sachets de plantes ou de sucre…

 

Bon à savoir: prévoyez des sachets de sels de réhydratation, à reconstituer dans de l’eau. Vous les préparez en cas de signes de déshydratation, ou vous les proposez en cas de forte chaleur: bébé les accepte tant qu’il en a besoin.

Manger

Jusqu’à 6 mois, que du lait!

Au sein , c’est bébé qui fixe son rythme, au biberon, reconstituez toujours le lait avec les mêmes quantités d’eau. Attention à la conservation des biberons préparés à l’avance: jetez sans pitié tout biberon qui n’est pas fini, et si vous avez l’habitude de garder un biberon d’avance au réfrigérateur, veillez au respect scrupuleux de la chaîne du froid. Ne conservez jamais un biberon plus de deux heures à température ambiante ou 48h au réfrigérateur (qui doit être maintenu à 4°C). (6)

Biberon tiède ou biberon à température ambiante?

Les avis sont partagés, le lait en poudre se dissout mieux dans l’eau tiède, certains bébés préfèrent le lait à 37°, d’autres apprécient le biberon à température ambiante … à vous de voir!

Dormir

Pas toujours facile de trouver le sommeil par grosse chaleur… Comment aider votre tout-petit?

Il est tentant de laisser bébé  déshabillé: mais les petits sont souvent rassurés dans un cocon , optez pour une turbulette légère ou un drap frais, en fibre naturelle pour l’emmailloter légèrement.

Il n’arrive pas à dormir…

 

Vous avez épuisé tout votre répertoire de berceuses ,promené, bercé, rassuré, mais non, bébé ne dort pas…

Vous pouvez utiliser l’eau de fleur d’oranger: masser tout doucement sur le dos, le petit ventre… l’apaisement viendra. Finissez ce massage câlin avec un peu d’huile d’amande douce ou de noyau d’abricot pour une peau toute douce.

Si ce sont les coliques qui tracassent bébé: préparez une infusion de graines de fenouil, et massez son ventre délicatement avec l’infusion tiède , et terminez avec un peu d’huile d’amande douce ou de noyau d’abricot pour une peau toute douce. Pour les bébés au sein,  une infusion d’anis vert ou de fenouil absorbée par la maman permet de faciliter la lactation, tout en apaisant les maux de ventres du nourrisson. (5)

Une solution toute simple avec des huiles essentielles: diffuser dans la chambre, avant de coucher le bébé , de l’essence d’orange douce, de mandarinier ou de l’huile essentielle de lavande fine (4) Attention, ne jamais diffuser d’HE en présence d’un nourrisson!  (3)

En revanche, attention aux bougies parfumées: elles contiennent le plus souvent des parfums de synthèse ou des stabilisants pour supporter la chaleur. L’innocuité pour les petits (et les grands ) est loin d’être démontrée! (1)

Prudence aussi avec les sprays d’HE tout prêts: ils contiennent un grand nombre d’huiles essentielles et sont plus irritants pour les voies respiratoires. Il n’est pas prudent de les utiliser avec des enfants en bas âge (moins de 1 an, voire 3 ans, et jamais en leur présence) (2)

 

Références

 

1- https://www.ademe.fr/ebene-exposition-polluants-emis-bougies-encens-environnements-interieurs

2- https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/lair-interieur-logement

3- Fabienne Millet Le guide Marabout des huiles essentielles Éd.Marabout

4- Michel Faucon Traité d’aromathérapie scientifique et médicale. Fondements et aide à la prescription.Éd. Sang de la Terre Médial

5- Jean BrunetonPharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales  5èmeédition Éd. Lavoisier Tec&doc

6- Fiche Info-patients Prescrire Décembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.