Huile essentielle d’arbre à thé

Melaleuca alternifolia, tea-tree ou arbre à thé, Myrtacées

Melaleuca alternifolia
Le jardin ethnobotanique

L’arbre à thé est un arbre originaire d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

C’est l’explorateur James Cook qui a popularisé son usage . Ses marins, en manque de  thé durant une expédition dans le Pacifique, en ont récolté pour leur voyage de retour: ils l’ont nommée arbre à thé!

Traditionnellement, les feuilles sont utilisées pour désinfecter l’eau de boisson et soigner les plaies.

L’huile essentielle d’arbre-à-thé, issue des feuilles fraîches et des jeunes rameaux, est une grande anti-infectieuse. Elle a été utilisée par l’armée australienne lors de la Seconde Guerre mondiale pour soigner ses soldats.

Elle est active à la fois contre les bactéries, les virus, les parasites et les champignons: c’est une anti infectieuse majeure.

Comme toutes les Melaleuques, elle est aussi radio protectrice, mais ce n’est pas la plus utilisée car elle peut irriter en applications répétées. (elle limite les brûlures superficielles dues aux radiations, dans las radiothérapies)

C’est aussi une cicatrisante.

L’ association avec le Ravintsara (Cinnamonum camphora ct 1.8 cinéole) est un remarquable anti-viral.

Comment l’utiliser

Les conseils donnés ici ne se substituent pas à une consultation médicale! vous devez consulter si les symptômes ne s’améliorent pas rapidement!

En diffusion atmosphérique

Pour assainir l’atmosphère quand tout le monde est malade au bureau ou à la maison: son odeur peut vite devenir incommodante, associez un Citrus (Ess/HE Pamplemousse zeste Citrus paradisii) , du ravintsara Cinnamonum camphora ct 1.8cinéole) ou du pin sylvestre (Pinus sylvestris).

En inhalation sèche

Une goutte sur un mouchoir, seule ou en association avec HE ravinstsara , HE Eucalyptus radié, voire HE menthe poivrée pour un nez désespérément bouché.

En inhalation humide

Une goutte dans un bol d’eau très chaude, avec HE ravinstsara pour un rhume, ou HE Eucalyptus radiata (rhume et nez bouché) ou HE lavande fine (rhume et nez irrité ou composante allergique)

Par voie cutanée diluée

La peau absorbe remarquablement les HE: c’est la voie de choix pour une action profonde.

Pour un rhume, ou une infection virale, l’association avec HE Ravintsara est une synergie parfaite. À diluer dans une huile végétale, jojoba ou macadamia pour une pénétration rapide sans traces grasses sur la peau, ou noisette, amande douce, noyau d’abricot pour une application accompagnée d’un massage.

Appliquez votre synergie HE + HV sur le thorax, les mollets ou la plante des pieds, 2 ou 3 fois par jour, complétez par quelques applications sur la face interne des poignets dans la journée.

La même synergie, diluée davantage, sera préventive, car le tea-tree stimule l’immunité:  une application avant d’entrer dans le métro ou la classe de maternelle avec vingt petits diables qui toussent!

Si c’est une gastro entérite qui vous abat, HE Tea-tree avec HE lavande fine Lavandula officinalis ou L.vera en application sur l’abdomen viendra à bout du mal au ventre. Avec HE gingembre Zingiber officinalis, vous soulagerez la nausée.

Et aussi

Une goutte pure sur la brosse à dents en cas de gingivite, d’aphtes (pas souvent et pas longtemps: 1 ou 2 brossages quotidiens, pendant 2 ou 3 jours)

Une goutte sur une petite plaie (les « envies » autour des ongles), un bouton d’acné, un bouton de fièvre

Un mélange contre les intertrigos (le « pied d’athlète »): HE tea-tree + HE palmarosa dans une huile végétale, appliquer 2 fois par jour, à poursuivre au moins 3 semaines.

Et une indispensable HE dans les mélanges destinés aux mycoses des ongles, avec des HE corrosives: le mélange est à préparer sur les conseils d’un thérapeute.

L’HE tea-tree est aussi anti parasitaire: elle entre dans la composition des traitements pour la gale, associée à d’autres HE adaptées à chaque patient.

Pour les poux, avec HE lavande fine, pour un effet préventif (ne jamais appliquer directement sur le cuir chevelu, mais sur les bonnets, écharpes, chouchous…)

 Les précautions à connaître

Produit naturel ne signifie pas produit anodin!

Par prudence, pas d’utilisation chez le jeune enfant (et en-dessous de 15 ans, avec beaucoup de précautions et toujours avec l’avis d’un professionnel de santé formé à l’utilisation clinique des HE): seule la diffusion atmosphérique est possible, en prenant la précaution de pas rester dans la pièce pendant la diffusion.

Jamais chez la femme enceinte ou allaitante: seule la diffusion atmosphérique est possible, en prenant la précaution de pas rester dans la pièce pendant la diffusion.

Avec précautions chez l’asthmatique et les patients allergiques (et une vraie allergie antérieure à une HE, quelle qu’elle soit, contre-indique définitivement l’utilisation de toutes les HE!)

Pas d’utilisation chez un patient épileptique, même bien équilibré par son traitement.

Notez que la voie orale (avaler les HE) est à éviter en automédication.

Pour aller plus loin

Jean Bruneton Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales , 5ème édition, ED.Lavoisier Tec et doc

Michel Faucon Traité d’aromathérapie scientifique et médicale Sang de la Terre

Pierre Franchomme, Roger Jollois, Daniel Pénoël L’aromathérapie exactement Ed.roger Jollois

Fabienne Millet Le guide Marabout des huiles essentielles Ed Marabout

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.