Mes remèdes contre les rhumes

Rien de plus banal, nez qui coule ou bouché, maux de gorge, toux agaçante, état fébrile, fatigue… les virus de l’hiver ont encore frappé!

Je vous propose quelques solutions simples et naturelles pour aider votre organisme à s’en débarrasser! Les brèves informations données ici ne sont évidemment pas un traité d’automédication, et ne sauraient se substituer à une consultation médicale.

Vous devez consulter un médecin en l’absence d’amélioration au bout de quelques jours, en cas de fièvre…Même naturels, les remèdes à base de plantes présentent des contre-indications, des précautions d’emploi.

Pour commencer, prenez toutes les mesures pour éviter de contaminer votre entourage: un virus, ça se transmet! donc, utilisez des mouchoirs en papier… et pensez à les jeter à chaque fois, plutôt que de les stocker dans vos poches.

Lavez-vous les mains (ou au moins passez-vous une solution hydro alcoolique) après vous être mouché.

Si vous toussez ou éternuez, mettez la main ou l’avant-bras devant le nez et la bouche.

Ce n’est pas le moment d’aller rendre visite à votre arrière-grand-tante centenaire ou au dernier né de la famille à la maternité: évitez les contacts avec les personnes les plus fragiles, nouveau-nés ou très âgées; personnes qui suivent une chimiothérapie ou immunodéprimées. Si besoin, n’hésitez pas à porter un masque en papier quand vous sortez.

Pour assainir l’air ambiant, au travail ou à la maison, diffusez des huiles essentielles:

par exemple, HE tea tree Melaleuca alternifolia + ess pamplemousse Citrus paradisi + HE Pin sylvestre Pinus symvestris

ou HE Eucalyptus radié Eucalyptus radiata + ess citron jaune Citrus limonum + HE Sapi baumier Abies balsamea

Et maintenant, essayons d’aller mieux… sans oublier ce vieux dicton: un rhume soigné dure 7 jours, un rhume non soigné dure une semaine!

Faut-il pour autant attendre sans rien faire? Non, certainement pas, d’abord pour éviter que le rhume ne s’aggrave ou se surinfecte, ensuite parce qu’on peut grandement améliorer le confort!

Le rhume fatigue, votre organisme sollicite son système immunitaire pour se débarrasser des virus. La première chose à faire est de respecter cette fatigue: n’hésite pas à vous coucher plus tôt, à vous reposer, pour une fois, ne faites pas trop de sport.

Alimentation

Donnez à votre organisme les moyens de se défendre: ne surchargez pas votre tube digestif, vous avez besoin de toute l’énergie pour lutter, pas pour digérer. Il ne s’agit pas de jeûner, mais  de privilégier des aliments simples, digestes, aussi peu transformés que possible pour conserver minéraux et vitamines.

C’est le moment de préparer des bouillons de légumes , des légumes à la vapeur, des fruits frais. Si vous mangez de la viande, préférez une viande blanche pochée ou en papillote, conservez un peu de féculents en évitant les fritures et les préparations en sauce. N’oubliez pas les omega-3: un peu de poisson gras si le cœur vous en dit, un filet d’huile de colza, noix, cameline ou chanvre sur vos légumes.

Dans tous les cas, privilégiez un repas « fait maison », avec des ingrédients bio ou issus d’un mode de culture respectueux de l’environnement: évitons une surcharge en sel, en graisses saturées, en additifs divers, inévitables dans les plats préparés.

Autre point primordial: hydratez-vous! Tout sera bienvenu: eau, tisane, bouillon, jus de légumes… Pas de jus de fruit du commerce, trop bien filtrés, pasteurisés, conservés pour apporter des nutriments. Et parce qu’une muqueuse irritée est très fragile, ce n’est pas le moment de surchauffer: mieux vaut  ajouter un pull, une couverture, retrouver le plaisir d’une bouillotte plutôt que de monter le chauffage.

Les soins d’hygiène, indispensables

L’eau de mer, rien de tel! (Tiré du mur de Ser Es)
    • Pour les tout-petits comme pour les adultes: lavage de nez au sérum physiologique, 6 fois par jour . Comme vous voulez, choisissez ce qui est le plus pratique:  sérum physiologique en dosettes, eau de mer isotonique en spray (un spray par personne s’il vous plaît… pour ne pas transmettre ses virus au suivant!) Pour les adeptes du fait maison:  9g de sel de mer dans un litre d »eau , à instiller au moyen d’une « corne ».
      • Une astuce pour les muqueuses très irritées: au lieu de préparer votre sérum avec de l’eau, faites une infusion de matricaire, et utilisez cette infusion salée, toujours à raison de 9g par litre pour laver le nez.
      • Pour le nez bouché, chez l’adulte et les grands enfants, optez pour les sprays d’eau de mer hypertoniques, qui auront un effet décongestionnant.

       

      Les remèdes naturels pour les adultes

      Ces remèdes concernent les adultes « en bonne santé », ils ne sont pas adaptés aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux asthmatiques ou aux personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions. De même, en cas de traitement pour une affection chronique, notamment avec des anti coagulants, demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

 

  • Un soin antiviral à base d’huiles essentielles:

HE Tea tree Melaleuca alternifolia 1,5mL
HE Ravintsara Cinnamonum camphora 1,5mL

Huile végétale (jojoba, macadamia …) compléter le flacon à 15mL

Appliquer matin et soir une dizaine de gouttes sur le thorax (ou les mollets et la plante des pieds si l’odeur vous déplaît), et dans la journée, appliquer plusieurs fois sur les poignets ou les avant-bras.

  • Des remèdes pour « nez bouché »

# Les inhalations humides : à pratiquer de préférence le soir, ou avec la précaution de rester au chaud pendant au moins deux heures.

Il existe des capsules d’HE toutes prêtes à mettre dans l’eau chaude, vous pouvez personnaliser votre mélange: évitez les HE camphrées, la menthe poivrée.

Un mélange classique: HE Tea tree Melaleuca alternifolia + HE Ravinstara Cinnamonum camphora ct 1,8 cinéole

#Dans la journée:

pour décongestionner rapidement, déposer sur un mouchoir 1 goutte d’HE Menthe poivrée Mentha piperita + 1 goutte d’HE Eucalyptus radié Eucalyptus radiata  et respirer profondément.

#Pour fluidifier les sécrétions:

– Un mélange à appliquer sur le front si vous sentez la sinusite se profiler:

HE Niaouli 1 mL

HE Romarin ct verbénone 1mL

HE Pin sylvestre 1mL

Huile végétale (jojoba ou macadamia) quantité suffisante pour 15mL

-Des fluidifiants naturels par voie orale:

+Extraits liquides de radis noir plante fraîche type EPS (2 ou 3 fois par jour), sauf en cas de calculs biliaires

+  Tisane d’espèces pectorales (pas d’usage prolongé si le mélange contient du tussilage): par exemple avec fleurs de sureau Sambucus nigra, serpolet Thymus serpyllum, bourgeons de Pin Pinus sylvestris et Hysope officinale Hyssopus officinalis, à raison de 3 tasses dans la journée.

+Si besoin, ajoutez des capsules d’HE: il existe un remède associant HE Cannelle de Ceylan Cinnamonum zeylanicum, HE thym thymol Thymus officinalis ct thymol, HE giroflier Syzygium aromaticum ou Eugenia caryophyllus , HE menthe poivrée Mentha piperita, HE lavande Lavandula vera ou officinalis, sous forme de capsules ou de solution à diluer dans de l’eau.

  • Des remèdes contre la toux

Vous avez essayé les sirops « classiques » … et vous toussez toujours.

La toux qui accompagne les rhumes est rarement « grasse » ou « sèche »: bien souvent, elle associe les sécrétions de la toux grasse et les quintes de la toux sèche.

Dans un premier temps, évitez les atmosphères trop sèches (attention au chauffage électrique et aux climatiseurs), et hydratez-vous bien.

#Les tisanes qui fonctionnent:

Thym + serpolet + sureau + bourgeons de pin, ajouter de la matricaire si vous avez mal à la gorge. À édulcorer avec du miel ( prenez un miel local si possible, inutile d’aller vous ruiner avec des miels qui ont traversé la planète, même s’ils sont réputés tout soigner!) et un jus de citron.

#Un mélange d’huiles essentielles pour les toux d’irritation: à appliquer sur le cou et le thorax, ou les avant-bras et les poignets:

HE Lavande fine Lavandula vera  ou officinalis

  ou Petit-grain bigarade Citrus aurantium feuille  1mL

HE Camomille noble Chamomilla nobilis 1mL

HE myrte à myrtényle Myrtus communis ct myrtényle

 ou romarin à verbénone Rosmarinus officinalis ct verbénone 1mL

Huile végétale quantité suffisante pour 15mL

#un bonbon au miel (vérifier qu’il contiennent du miel, et pas un vulgaire « arôme » et une ribambelle d’édulcorants et additifs!) suffit bien souvent à faire passer la quinte de toux.

  • Des remèdes contre l’enrouement

Les anciens ont nommé une plante l’Herbe aux chantres: c’est la tisane des orateurs, des chanteurs, la tisane des chantres qui animaient les offices dans les églises glacées. Il s’agit de l’Erysimum velar (Sysimbrium officinale).

Préparez une tisane avec Erysimum et matricaire Matricaria recutita, à boire tout au long de la journée, gardez la gorge bien au chaud , vous pouvez appliquer sur le cou un mélange d’HE Lavande fine Lavandula vera ou officinalis  et camomille noble Chamomilla nobilis  diluées dans une huile végétale  à raison de 1mL de chaque pour un flacon de 15mL

  • Des remèdes contre les maux de gorge

Attention, mal de gorge intense et fièvre qui durent plus de 48 heures nécessitent impérativement une consultation médicale!

#Une tisane à prendre plusieurs fois par jour:

ronce Rubus fruticosus + matricaire Matricaria recutita + souci des jardins Calendula officinalis + thym Thymus vulgaris,  édulcorée au miel

ou si le mal de gorge s’accompagne de toux : Bouillon-blanc Verbascum thlapsi + matricaire Matricaria recutita+ mauve fleur Malva sylvestris + coquelicot Papaver rhoeas

#Un mélange d’huiles essentielles à appliquer sur la gorge:

HE Lemongrass Cymbopogon citratus ou flexuosus 1mL

HE menthe poivrée Mentha piperita 0,5mL

HE Tea tree Melaleuca alternifolia 1mL

Huile végétale (jojoba ou macadamia) quantité suffisante pour un 15mL

Un autre à réserver aux maux de gorge plus intenses ou aux « récidivistes », du fait de la rareté de l’HE Thym à thujanol:

HE Thym ct thujanol Thymus communis ct thujanol 1mL

HE Tea tree Melaleuca alternifolia 1mL

HE Eucalyptus citronné Eucalyptus citriodorata (1mL)

(ou HE Litsée citronnée Litsea cubata ou citrata)

Huile végétale (jojoba ou macadamia) quantité suffisante pour 15mL

Si le thym thujanol nest pas disponible, vous pouvez utiliser la marjolaine à coquilles ct thujanol (Origanum majorana ct thujanol)

# un gargarisme à ne pas avaler:

Mélanger  100 gouttes de teinture mère Phytolacca decandra avec 2 gouttes d’HE Menthe poivrée Mentha piperita , ajouter un peu d’eau tiède .  Gargariser, NE PAS AVALER!

Vous pouvez aussi essayer le gargarisme à l’eau tiède salée.

 

  • Des remèdes contre la fatigue

Le rhume fatigue, il met votre organisme à rude épreuve.

Comment récupérer au mieux?

# Dans l’alimentation

Privilégier des aliments sains, frais.

Des soupes, des légumes et des fruits crus, ou cuits  à la vapeur ou en papillote, des légumes secs pour un apport en protéines et minéraux (si vous êtes végétarien, veillez à associer au même repas une portion de céréales afin de compléter le profil protéique : riz+ lentilles, maïs + haricots rouges, blé+ pois chiches…).

Si vous mangez viande et poissons: en petite quantité, cuits vapeur ou papillote.

Du côté des lipides: pensez à varier les sources d’acides gras, vous avez besoin d’acide linolénique et d’omega-3, donc ajoutez huiles de noix, colza , lin ou camelin (première pression à froid), et les petits poissons gras (sardines, maquereaux, harengs, anchois).

# Un sommeil de qualité

Cela va de soi…

# Des compléments utiles

La vitamine C se trouve un peu dans les agrumes, mais aussi dans les poivrons, les fruits et légumes frais (c’est à dire cueillis à maturité, et qui n’ont pas voyagé ou été stocké dans des chambres froides pendant des jours voire des semaines ou irradiés…) .

D’autres plantes sont d’excellentes sources de vitamine C:  l’argousier (à prendre sous forme de jus, en vérifiant la composition: la mention acide ascorbique signifie bien souvent que le produit a été « enrichi » en vitamine C de synthèse), le cynorhodon en tisane, l’acérola et le camu camu: en gélules le plus souvent, là aussi, soyez très vigilants, la présence de vitamine C de synthèse est très fréquente, permettant d’afficher des dosages à 500 voire 1000 mg par prise… bien inutiles dans le cadre qui nous intéresse, puisque l’organisme ne peut en assimiler autant!

# Des compléments inutiles

Ce n’est pas la peine de vous jeter sur les plantes à caféine (guarana, café…) qui vous donneront un « coup de fouet » pendant une heure ou deux  et vous laisseront encore plus fatigué.

#Un drainage doux et bien conduit

Si le rhume a été long, que la fatigue persiste, aidez votre foie à se débarrasser des toxines, avec des tisanes simples, de romarin, artichaut, agrémentées de menthe douce pour masquer l’amertume. L’hiver n’est pas la saison la plus propice aux « détox », mais les tisanes sont un appoint fort apprécié.

Auteur de l’article: Sabine Robin, docteur en Pharmacie, DU phyto-aromathérapie clinique, DU micronutrition exercice et santé.

L’auteur déclare ne présenter aucun conflit d’intérêt financier avec l’industrie pharmaceutique ou laboratoire ou fabricant de produits ou matériels médicaux.

Dernière mise à jour 11 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.